Cavale vers les étoiles – 2001, l’Odyssée de Mars

« La dernière fois qu’on m’a aidée, j’ai été assez
bête pour baisser ma garde ! J’y ai laissé la moitié
gauche de ma jolie frimousse […] »
Kinu

Le mois d’août est souvent un mois assez calme du côté des sorties, l’ambiance estivale aidant… Aussi rien ne vaut une série courte qui nous tire de notre torpeur avec un déluge d’action quasiment ininterrompue (il faut bien tourner les pages et cligner des yeux) ! Cavale vers les étoiles (Kinu Roku) se présente comme une (courte) série carburant au super où un voyage entre la Terre et Mars doit avoir lieu, sur fond de cybernétique, d’explosions, d’humour et de… domination britannique !?

Continuer la lecture de Cavale vers les étoiles – 2001, l’Odyssée de Mars

Nou3… ou rien

« Ceci est le fusil du futur. Les guerres de
demain seront menées par des animaux
télécommandés tels que ceux-ci. Des
armes sur pattes […]. »

Est-il nécessaire qu’une histoire soit longue pour nous toucher ? Non : en recourant à des éléments de notre environnement familier pour mieux imprimer sa marque et nous faire sympathiser avec les personnages principaux il suffit souvent de peu de pages. Une centaine de pages dans le cas de Nou3 de Grant Morrison et Frank Quitely pour nous offrir un récit poignant, dont certaines cases s’impriment dans notre tête tant pour le découpage retenu que pour les thèmes abordés.

Continuer la lecture de Nou3… ou rien

Atomic Blonde – L’espionne qui ne venait pas du froid

Adaptation du comics The Coldest City – que l’on verra peut-être traduit en français un jour prochain – Atomic Blonde est un film d’action qui nous emmène dans les derniers instants de la « Guerre Froide » dans une, voire la ville symbole de cette période : Berlin où le mur vacille de plus en plus tout comme certains secrets qui risqueraient d’être éventés…

N.B. : je n’ai pas lu le comics aussi l’avis ne porte que sur le film et minimise les « spoilers » donc même si vous ne l’avez pas vu vous ne perdrez rien en lisant les lignes qui suivent.

Continuer la lecture de Atomic Blonde – L’espionne qui ne venait pas du froid

Descender, T1-3 – Guerre des étoiles mécaniques

Attention, collision imminente avec une série à suivre ! Issue de la collection Urban Indies, adaptée prochainement en film, Descender compte pour l’instant trois volumes parus (le prochain est attendu pour novembre) et nous propose de partir à la recherche d’un robot-enfant dont l’existence menacerait la survie d’une humanité déjà bien mise à mal il y a quelques années par… des robots !

Continuer la lecture de Descender, T1-3 – Guerre des étoiles mécaniques

Goyô – Comme les cinq doigts de la main

« Les amis et les camarades qui me donnent
envie de m’intéresser à leurs problèmes et de
les partager sont sûrement pour moi des êtres
aussi importants qu’une famille. »
Masanosuke Akitsu

Alors que l’animé ACCA13 a été diffusé il y a quelques mois, une autre série de Natsume Ono avait fait l’objet d’une adaptation il y a quelques années de cela : Goyô. C’est de la version manga dont il sera question ici. Venez vous promener dans les rues d’Edo en compagnie d’un rônin hésitant et d’une bande de brigands que l’on ne rencontre pas tous les jours au cours de huit tomes menés de main de maître par l’auteure.

Continuer la lecture de Goyô – Comme les cinq doigts de la main

Blame! – C’est par où la sortie ?

Un OAV et un court passage dans l’animé Knights of Sidonia (KoS) : voilà pour la place de Blame! dans le domaine de l’animation jusqu’à l’arrivée d’un film disponible depuis le 19 mai dernier du côté de Netflix. Réalisé par Hiroyuki Seshita et POLYGON PICTURES – déjà à l’œuvre sur l’adaptation animée de KoS, le projet a été entre de bonnes mains en plus de pouvoir compter sur l’implication de Tsutomu Nihei. En attendant un éventuel second film oublions notre boussole, la notion du temps et perdons-nous dans les dédales d’une ville devenue folle…

Continuer la lecture de Blame! – C’est par où la sortie ?

Spider-Man : Homecoming – On se fait une toile ?

Le costume évolue, les acteurs changent mais, à la fin, y a-t-il quelque chose de nouveau sous le soleil ?

Premier point : Spider-Man : Homecoming ne s’encombre pas à nous retracer les origines de Spiderman. Quelques phrases disséminées dans le film et on comprend que Peter s’est fait mordre par une araignée, qu’elle est morte et que depuis sa vie a changé. Il vit avec sa tante, l’absence du père se fait sentir (d’où Tony Stark en père de substitution et des scènes sur le sujet) mais le petit est intelligent. Il ira loin pour peu qu’il soit bien « coaché ». Car un grand pouvoir…

Continuer la lecture de Spider-Man : Homecoming – On se fait une toile ?