Logan – Prendre un enfant par la main…

Après avoir évoqué brièvement en fin de semaine dernière le comics Old Man Logan, place au film Logan ! Pour aller à l’essentiel : l’interdiction du film aux moins de 12 ans permet d’avoir un film qui n’est pas trop édulcoré niveau action. L’adamantium tranche toujours aussi bien les chairs et sert sans doute à masquer quelques faiblesses. Logan le meilleur des films sur Wolverine ? Il y a un pas que je franchis. Attention aux spoilers.

affiche
Pas cher le moyen de transport !

Une époque formidable

Nous sommes en 2029, le monde n’est pas dominé par des machines (et non Skynet, ce n’est pas pour cette fois !) ni par des mutants. Ces derniers ont plutôt disparu de la circulation. On n’entend plus vraiment parler d’eux. Le monde a changé. Ils ne sont plus qu’une poignée parmi lesquels on trouve Wolverine (qui sort toujours ses griffes mais qui se régénère moins vite et qui boit beaucoup), le professeur Xavier qui n’a plus toute sa tête (ces nonagénaires alors…) et Caliban, un mutant albinos qui s’occupe du professeur lorsque Logan travaille. Un boulot de chauffeur de limousine du côté du Texas. On ne l’imaginait pas forcément là.

Ironie de l’histoire (récente) : Caliban et le professeur Xavier étant localisés de l’autre côté de la frontière avec le Mexique, Logan multiplie les allers-retours. On n’a pas vu de mur entre les deux pays. Tant mieux parce qu’une firme américaine se sert amplement d’un point de chute au Mexique pour mener quelques petites expériences visant à produire des mutants. Terminé le hasard des mutations, l’objectif est désormais de tout contrôler mais comme les lois ne le permettent pas aux Etats-Unis ou au Canada, il n’y a qu’à délocaliser et utiliser une firme que l’on contrôle. Simple comme bonjour. Magneto tu avais raison ?!

Oui le film contient une charge en règle contre les grands groupes et leurs objectifs de profits et tout ce qui suit : en matière alimentaire (grosses machines produisant des produits sans goût), dans la circulation des marchandises (coucou les machines pilotant les conteneurs – mais on ne connaîtra pas les effets sur l’emploi), en génétique… il y a tout ce qu’il faut pour changer le monde et le modeler à la guise de quelques puissances cachées. Charmante perspective.

logan

Elle a les griffes revolver

Dans ce quotidien guère ragoûtant où Logan sert de chauffeur à quelques personnes plutôt promptes à dépenser leur argent et à afficher leur forme généreuse (pour mieux masquer leur superficialité interne ?) un élément perturbateur arrive : une jeune fille, Laura. Une mutante, qui a les mêmes pouvoirs que Wolverine et qui est recherchée par les vilaines personnes qui l’ont créée. Il faut la mettre en sécurité. Et nous voilà partis pour un voyage avec du sang, des morts, des voitures cabossées, des impacts de balles et d’autres choses.

Si le voyage de Logan, Xavier et Laura a une dimension introspective (comme dans Old Man Logan), le film a tendance à insister un peu trop lourdement sur certaines thématiques. Ainsi par rapport à un monde a priori bien égoïste, Logan (dont le rapport à l’argent va se modifier au fil du film) et les siens vont faire preuve de solidarité envers une famille (noire). L’occasion de voir que certaines valeurs sont toujours en vie mais au sein d’une famille qui ne roule pas sur l’or et qui connaît quelques problèmes avec les riches du coin. David contre Goliath, le pot de terre contre le pot de fer. Un thème archi rebattu qui m’a laissé plutôt froid car en général on sait les discours qui sont alors produits (même si le professeur Xavier a de belles paroles) et ce qui arrive aux gens qui aident les héros dans le besoin…

laura
Elle assure !

Pour le reste les méchants ne m’ont pas fait grande impression, m’ont semblé très artificiels (comme leurs membres mécaniques, il faut croire qu’il y avait une promotion ! Mais ils sont bien moins beaux que ceux que l’on aperçoit dans Levius) et cela se voit aussi dans le fait que l’adversaire le plus redoutable à affronter est un autre Wolverine. Certes c’est l’occasion de mettre Logan face à son passé, etc. mais quand même, je m’attendais à autre chose.

Place à la nouvelle génération ?

Pour leur dernière partie ensemble, Logan et le professeur Xavier rendent une belle copie. Leurs échanges sont piquants quand il le faut, drôles aussi, plus graves lors de certains moments. les vieux briscards font de la résistance ! J’ai trouvé les acteurs très bons, mention à Patrick Stewart et aux lunettes pour Logan. Mine de rien cela fait un petit quelque chose de se dire que c’est fini, cela fait quelques années qu’on suit les X-Men… Bref, plus tard les larmes.

logan-et-xavier
Merci messieurs !

Nos vieux mutants, comme le Terminator de Schwarzy sont vieux, cabossés mais pas obsolètes. Par contraste, on voit de jeunes mutants, fruits d’expérimentations génétiques, qui prendront peut-être la relève. L’avenir leur appartient. Les nouveaux comics à venir (sympa’ de leur accorder de la place, même s’il doit aussi y avoir un peu de placements de produits…) porteront peut-être sur eux et sur Laura qui en jette pas mal dans le film : elle est bien badass ne vous en faites pas.

Quelques critiques

Pour autant le film souffre aussi de quelques failles à mes yeux. Certaines ont été évoquées plus haut. Je résume les autres brièvement : il y a beaucoup d’action, parfois trop si bien que le scénario n’entre pas dans la complexité (l’exil des jeunes mutants est vraiment d’une simplicité… qui les aide ? Pourquoi ? On ne sait pas grand-chose). Si je comprends l’intention de créer un lien entre Laura et Logan le fait que cela devienne une relation père-fille, j’ai trouvé cela vraiment facile. Certes la parenté n’est pas qu’une question de sperme et d’ovule, etc. mais ici je trouve que c’est poussé un peu loin, surtout que les deux ne passent pas beaucoup de temps ensemble. Le film doit donc multiplier les moments, paroles, etc. pour les faire se rapprocher et j’ai trouvé cela un peu accéléré.

mechant
Tatouage, collier, lunettes, main mécanique mais.. le résultat reste décevant

Le film contient aussi son lot de symboles (nom du motel, barbe, croix…) qui sont, pour ceux que j’ai vus, plutôt faciles à interpréter (tant mieux !). S’il y a peut-être quelques surcharges (notamment l’opposition enfants/adultes, purs/corrompus, liberté/argent…) et si les paroles de Laura reprenant le western c’est bien mais je ne les ai pas trouvés tout à fait à leur place (même si elles contrastent avec celles de Logan dans Old Man Logan) le film m’a un peu déçu sur deux points : i) le développement de l’univers du film reste très partiel, trop à mes yeux, je n’ai pas eu de plans iconiques ou de propos vraiment marquants ; ii) ce qui est arrivé à Logan et Xavier reste sous-entendu, pas très bien explicité si bien que je n’ai pas trop compris les bouleversements qu’ils avaient connus. Peut-être ai-je raté quelque chose ou que je suis trop bête (c’est possible).

Rideau !

James Mangold livre avec Logan une plutôt bonne copie. Certes le film échoue à mes yeux à créer des moments de véritable émotion (les enterrements m’ont laissé complètement froid), force un peu dans la création des liens. Peut-être certaines scènes d’action ne sont pas toujours parfaitement lisibles (et un peu trop omniprésentes, masquant un scénario pas forcément très écrit) mais pour l’essentiel on passe un bon moment : la durée n’est pas trop longue et les acteurs sont pour l’essentiel convaincants. Un film de super-héros interrogeant sur le passé, la vieillesse, le pardon, les liens, qui n’est peut-être pas aussi sombre que ce que j’attendais mais qui reste agréable à voir si l’univers des X-Men et des mutants vous intéresse.

Publié par

Anvil

Lecteur de manga, manhua, manhwa... visionneur d'animés, films... et de plein d'autres "trucs" car ma curiosité n'a (presque) pas de limites. Je suis touche-à-tout sans être bon à rien. Les avis présents ici n'ont, par conséquent, aucune prétention si ce n'est celle d'offrir un point de vue sur une œuvre qui m'a interpellé. Vous pouvez me retrouver sur Twitter : @Anvil_G ; sur Sens Critique : Anvil et ailleurs... See you Space Cowboy!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s