Spider-Man : Homecoming – On se fait une toile ?

Le costume évolue, les acteurs changent mais, à la fin, y a-t-il quelque chose de nouveau sous le soleil ?

Premier point : Spider-Man : Homecoming ne s’encombre pas à nous retracer les origines de Spiderman. Quelques phrases disséminées dans le film et on comprend que Peter s’est fait mordre par une araignée, qu’elle est morte et que depuis sa vie a changé. Il vit avec sa tante, l’absence du père se fait sentir (d’où Tony Stark en père de substitution et des scènes sur le sujet) mais le petit est intelligent. Il ira loin pour peu qu’il soit bien « coaché ». Car un grand pouvoir…


Si Spiderman est blanc, il fréquente des personnes issues du melting-pot américain. Son meilleur ami est d’origine asiatique (tout comme son proviseur), la fille sur laquelle il a des vues est métisse, Flash n’est pas WASP… bref c’est une Amérique où les inégalités raciales ne sont pas mises en avant. Un effet des Avengers sans doute.

Le hic dans l’histoire c’est qu’outre le fait que Peter est un peu trop pressé de faire partie des Avengers (il a quand même participé à Civil War !), des méchants vendent des armes à technologie extraterrestre qui ne doivent pas être couvertes par le deuxième amendement de la Constitution. Comme les Avengers ne s’en occupent pas c’est à Peter de mettre les mains dans le cambouis et de voler dans les plumes du Vautour, aidé d’une combinaison 2.0 (avec des fonctionnalités calquant un peu celles dont dispose Iron Man – on aime ou pas) et de son meilleur ami (il faut bien un sidekick qui reste en retrait).

Des péripéties l’attendent qui lui montreront que mener de front la vie de Parker et la vie de l’araignée n’est pas toujours facile, que l’adolescent doit grandir vite et ne pas perdre de vue les vraies valeurs (oui on voit Spiderman avec derrière lui le drapeau étoilé)… J’ai regretté que ses relations avec sa tante ne soient pas plus approfondies même si, vu la fin du film, cela pourrait changer par la suite. Surtout l’identité du Vautour (le chef de ceux qui fabriquent les armes) ne surprendra pas beaucoup et il tient un discours pas du tout convaincant (cf. plus bas).

Par contre, j’ai aimé que Peter et son ami finissent d’assembler l’Étoile de la Mort en Lego (3803 pièces si j’ai bonne mémoire), chose que je n’ai toujours pas faite…

Concept art
Concept art pour le film ; crédits : Marvel

Si le film comporte son lot d’effets spéciaux j’ai trouvé qu’il ne jouait pas la surenchère dans les scènes d’action et d’explosion. Pas de scène en vue subjective quand Spiderman se balade, pas de cuts dans tous les sens (merci), quelques passages un peu « symboliques » (le parallèle entre la fête de l’école et l’avancée du héros, le reflet dans l’eau entre le masque du super héros et le visage de Peter…), peu voire pas de scènes qui ne servent à rien (propos qui tombent dans le vide, etc.) et on tient une réalisation qui fait le boulot.

Malgré tout quelques éléments m’ont fait tiquer :

  • Les origines du mal : tout commence avec une entreprise qui doit débarrasser les débris post The Avengers. Mais des vilains du gouvernement débarquent pour dire que non, des experts vont s’en charger. Certes cela permet de taper sur le gouvernement, d’évoquer la situation des personnes qui perdent leur emploi… mais comment font-ils pour en quelques années arriver à mettre sur pied des armes utilisant de la technologie extraterrestre ? Certes ils ne maîtrisent pas tout et avec les tutos sur Internet on peut faire plein de choses mais quand même, il y a là un coup de force guère explicitée.
  • De même, il semble vraiment facile pour le meilleur ami de Peter de craquer le costume de l’homme araignée pour qu’il exploite son plein potentiel…
  • La justification aux ventes d’armes, donnée par le Vautour (« je fais cela pour ma famille », « la famille c’est important »… on croirait entendre un mafieux) est, au minimum, peu convaincante. Il ne fait même pas cela pour survivre mais pour que sa famille maintienne un train de vie élevé, que sa fille fréquente un bon établissement… Certes dans le contexte scolaire états-unien on comprend cela mais quand on voit que Peter fréquente le même établissement et que sa tante n’a pas l’air d’avoir gagné au loto… mais bon le Vautour a une attitude assez classe post-générique alors…
  • Enfin le personnage qui m’a le plus intéressé est Michelle, avant même le « rebondissement » ( ?) qui arrive vers la fin. Elle a un côté à part des autres, plutôt cérébrale (je me demande même si elle n’a pas déjà grillé que Peter est Spiderman) plutôt pas trop mal mis en avant mais gâché par des postures rebelles pas top et clichées (obligé le doigt d’honneur ?)

Pour faire le bilan : Spider-Man : Homecoming est un film que j’ai apprécié car il évite les surenchères souvent présentes dans les films de super-héros. En plaçant un peu de Tony Stark mais pas trop, le film parvient à donner une vraie place à Spierdman mais on regrettera le fait que sa personnalité n’ait pas été davantage creusée (au-delà du classique il aime secrètement une fille, il bricole dans sa chambre et a un côté « geek », il a bon fond…) pour lui donner plus d’épaisseur. Rendez-vous au prochain épisode !

Publié par

Anvil

Lecteur de manga, manhua, manhwa... visionneur d'animés, films... et de plein d'autres "trucs" car ma curiosité n'a (presque) pas de limites. Je suis touche-à-tout sans être bon à rien. Les avis présents ici n'ont, par conséquent, aucune prétention si ce n'est celle d'offrir un point de vue sur une œuvre qui m'a interpellé. Vous pouvez me retrouver sur Twitter : @Anvil_G ; sur Sens Critique : Anvil et ailleurs... See you Space Cowboy!

2 réflexions au sujet de « Spider-Man : Homecoming – On se fait une toile ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s