Mini-revues – Tokyo Alien Bros 2, Tokyo Kaido 3, Je suis Shingo 2

« Je sais pas trop ce que ça veut dire,
être amoureux… mais ça fait mal,
quand quelqu’un nous oublie. »
Natsutarô

Pour cette fois, afin de varier les plaisirs, ce sont trois courtes revues qui sont au programme de cet article, toutes se référant à des ouvrages parus récemment chez le Lézard Noir et qui partage un point commun : la place accordée, à des degrés divers, à l’amour.

TAB 2

Tokyo Alien Bros 2 : après avoir malicieusement joué avec nous lors du premier volume, Keigo Shinzô est de retour avec ses extraterrestres en pleine mission d’évaluation de la Terre et de ses habitants ! Et Natsutarô s’affirme un peu plus encore comme le personnage de la série, par ses actes et ses réflexions (vous serez ou non surpris d’apprendre qu’ils assimilent les humains à des chiens et les extraterrestres dont il fait partie à des chats – ce qui ne peut que nous conduire à nous méfier plus encore de ces félins). Fuyunosuke n’est pas en reste, notamment à travers ses tentatives hilarantes pour faire capoter un rencard obtenu par son frangin. La jalousie est peut-être un sentiment commun aux humains et aux extraterrestres…

Fuyuno
Le style Alien Bros dans toute sa splendeur !

Tout en nous offrant de nouveaux moments de vie (fête étudiante, shopping, travail, traque d’extraterrestres…) et avec son humour ravageur (la traduction étant un régal à lire), ce second volume aborde, à travers Natsutarô et Okabe, la question des sentiments amoureux. En l’abordant principalement avec le même personnage féminin (Ritsuko) et deux personnages masculins illustrant deux « approches » différentes (approche « ça-m’est-tombé-dessus-sans-que-je-m’y-attende » pour Natsutarô ; approche non-réciproque pour Okabe qui, en plus, commet quelques gaffes fâcheuses) pour des résultats suggérant que l’amour, s’il peut donner des ailes, connaît aussi des ratés, qui infligent quelques dégâts aux personnes concernées. Le prochain tome à paraître début 2018 sera aussi le dernier !

 

TK3

Tokyo Kaido 3 : après un premier et un second tomes qui offraient une montée en puissance irrésistible, la série de Minetaro Mochizuki se termine impeccablement. Le manga n’aura eu aucune fausse note. Certes la tonalité finale apparaît assez pessimiste et la fin est assez ouverte pour nous permettre d’imaginer l’avenir des « enfants prodiges ». En nous montrant la difficulté qu’il y a à vivre tel que nous sommes, en même temps que vivre couper des autres est délicat, les jeunes de la Christiana Clinic continuent à vivre et Hashi doit prendre une décision concernant son opération. Préfèrera-t-il se faire opérer pour « rentrer dans le rang » ou continuer à dire ce qu’il pense ? Vous le saurez en lisant l’ouvrage.

Entre un nouveau manga de Hashi et le Champ de blé aux corbeaux, l’exploration de l’au-delà des cyprès et les recherches pour retrouver le Dr Tamaki, les plus de 300 pages du volume nous propose une dernière grande virée avec des jeunes dont la vie n’est pas évidente mais qui doivent s’efforcer de vivre et, peut-être de trouver une lumière au bout du tunnel et… l’amour, la compréhension. Enfin, on pourra conclure que la figure de Van Gogh qui la parcourt constitue le meilleur des patronages pour un tel manga et le personnage de Hashi. L’investissement émotionnel de Minetaro Mochizuki en ressort grandi.

 

JSS2

Je suis Shingo 2 : à nouveau, nous avons affaire à une couverture qui interpelle le regard. Et ce qui ne gâte rien : les pages couleurs sont toujours de la partie à l’intérieur du volume, tout comme des planches de début de chapitre si étonnantes. Marine et Satoru se trouvaient dans une situation bien inconfortable à la fin du premier volume : la jeune fille devait partir en Europe, pour suivre ses parents. Choix imposé ; nouvel obstacle dans cet amour naissant auquel les adultes s’opposent. Mais que faire ? Ils sont si jeunes, doivent encore apprendre tant de choses… Est-il bien raisonnable de vouloir s’échapper pour continuer à s’aimer ? Placé sous le signe de la fuite, ce second volume montrera que les enfants prennent parfois des décisions qui ne sont pas rationnelles, mais cela leur permet de vivre des aventures inoubliables et de tisser des liens qui résisteront, peut-être, à l’épreuve du temps.

communication
Non, ce n’est pas l’ancêtre de Skype !

Quid de la troisième pièce du puzzle, leur « enfant », le robot Monroe, qu’ils ont programmé afin qu’il soit plus qu’une machine destinée à produire ? Ce dernier continue à faire ce pour quoi il a été acheté. L’usine se vide de son personnel et on pourrait presque annoncer que le robot s’ennuie. Pour lui aussi on se demande s’il pourra s’échapper où s’il sera bien vite rattrapé. La réponse semble moins évidente qu’il n’y paraît et une menace plane… L’éveil de sa conscience ne se fera pas sans douleur ce qui rend la suite de l’intrigue un peu plus incertaine encore, à l’instar de la fin du premier volume. L’incertitude plane sur Je suis Shingo, pour notre plus grand plaisir.

 

copyr tab2

copyright jss

Mes sincères remerciements au Lézard Noir pour les images présentes dans cet avis.

Publié par

Anvil

Lecteur de manga, manhua, manhwa... visionneur d'animés, films... et de plein d'autres "trucs" car ma curiosité n'a (presque) pas de limites. Je suis touche-à-tout sans être bon à rien. Les avis présents ici n'ont, par conséquent, aucune prétention si ce n'est celle d'offrir un point de vue sur une œuvre qui m'a interpellé. Vous pouvez me retrouver sur Twitter : @Anvil_G ; sur Sens Critique : Anvil et ailleurs... See you Space Cowboy!

2 réflexions au sujet de “Mini-revues – Tokyo Alien Bros 2, Tokyo Kaido 3, Je suis Shingo 2”

  1. pour l’instant je n’ai lu que le premier volume de tokyo aliens bros. C’est du n’importe quoi, j’aime bien. Le 3e tome de Tokyo Kaido m’a demandé plus de temps pour sa lecture, c’est bien barré et profond à la fois. Une autre lecture des 3 tomes d’affilé (dans l’idéal) serait bienvenue pour une meilleure appréciation à sa juste valeur (j’ai du louper certains messages…) quant à mon dieu qu’est Umezu 😉 il faut que je me procure le 2e tome !!!

    J'aime

    1. Tout à fait, du n’importe quoi qui fait du bien. Encore plus barré que le précédent avec des humains qui n’ont rien à envier aux extraterrestres sur le sujet ! Lire les trois tomes de Tokyo Kaido m’a fait du bien pour tout resituer et pouvoir mieux apprécier l’ensemble, j’espère qu’il en ira de même pour toi ! 🙂

      Ha ha, j’espère que ce second tome de Je suis Shingo va te plaire alors, tu me diras ? 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s