Dorohedoro, tome 19 – No Stress

Avant d’évoquer le tome 19 paru hier, quelques mots sur le comment je suis tombé dans la marmite Dorohedoro. Ce n’était pas gagné d’avance : après avoir feuilleté les premiers chapitres en 2013, je ne suis vraiment revenu vers le manga que l’an passé. Voir les superbes couvertures a fini par me faire passer outre à ma principale réserve : le dessin. Je n’étais vraiment pas attiré par ce que Q Hayashida proposait. Je précise : ce qui me gênait tenait aux proportions des corps, notamment le rapport entre les jambes et le reste. Sur certains plans les personnages avaient un côté « écrasé » (jambes réduites) quand sur d’autres (notamment Caïman), c’était l’aspect « étiré » qui prévalait.

Continuer la lecture de Dorohedoro, tome 19 – No Stress