L’Île errante, vol.1 – Le vent nous portera…

« J’ai commencé ce travail avec Papy…
Alors quoi qu’ils en disent je reste ici ! »
Mikura

Le mois de septembre voit la collection Latitudes s’enrichir d’un nouveau titre avec l’Île errante de Kenji Tsuruta. L’occasion de découvrir une partie du Japon moins connue que ses grandes villes : cap sur le Pacifique et ses petites îles japonaises habitées qui recèlent quelques mystères ainsi qu’une belle aventure !

Continuer la lecture de L’Île errante, vol.1 – Le vent nous portera…

Lady Snowblood – There Will Be Blood

« La femme qui marche sur le rivage
de la vie jette au loin ses larmes
La femme qui marche sur la route de
la vengeance jette au loin son cœur« 

Alors que l’intégrale de Lady Snowblood est parue il y a quelques jours, l’occasion est belle de revenir sur une des séries où les deux Kazuo (Kamimura et Koike) ont collaboré pour un résultat qui nous emporte au XIXe siècle où une quête vengeresse va emporter sur son passage bien des vies… et des cœurs.

Continuer la lecture de Lady Snowblood – There Will Be Blood

Goyô – Comme les cinq doigts de la main

« Les amis et les camarades qui me donnent
envie de m’intéresser à leurs problèmes et de
les partager sont sûrement pour moi des êtres
aussi importants qu’une famille. »
Masanosuke Akitsu

Alors que l’animé ACCA13 a été diffusé il y a quelques mois, une autre série de Natsume Ono avait fait l’objet d’une adaptation il y a quelques années de cela : Goyô. C’est de la version manga dont il sera question ici. Venez vous promener dans les rues d’Edo en compagnie d’un rônin hésitant et d’une bande de brigands que l’on ne rencontre pas tous les jours au cours de huit tomes menés de main de maître par l’auteure.

Continuer la lecture de Goyô – Comme les cinq doigts de la main

Le Chant des Souliers rouges, vol.1 – Trouver sa passion

« De toute façon je n’ai pas l’intention de
fréquenter les autres élèves… ça m’évitera
de les détester et de me décevoir moi-même ! »
Kimitaka

Paru ce mois-ci, le premier tome (sur six) du Chant des Souliers rouges de Mizu Sahara aborde la question de l’adolescence sous l’angle du rêve, de la passion qui anime les jeunes. Que deviennent-ils lorsqu’ils doivent renoncer à ce qui les fait vibrer ? Est-il alors aisé de se (re)construire ? Peut-on y parvenir seul ? Ouvrons ce premier volume et écoutons la mélodie proposée.

Continuer la lecture de Le Chant des Souliers rouges, vol.1 – Trouver sa passion

Tokyo Alien Bros, vol.1 – Space Invaders

« Une invasion n’est en somme qu’un transfert de
pouvoir. Le véritable changement, c’est celui qui
se produit à l’insu de tous, aussi imperceptible que
le mouvement de la petite aiguille d’une horloge. »
Natsutarô Tanaka

Première série de Keigo Shinzo à être disponible en français (si je ne me trompe pas) Tokyo Alien Bros nous propose de suivre le quotidien de deux frères arrivés récemment au Japon. Le petit frère, Fuyunosuke Tanaka est étudiant en plus d’avoir un joli coup droit au badminton. Le grand, Natsutarô est un détective privé « pas encore tout à fait au point ». Ils vivent ensemble, avec des animaux de compagnie. Rien de bien surprenant ? J’ai oublié un détail : ce sont des extraterrestres !

Continuer la lecture de Tokyo Alien Bros, vol.1 – Space Invaders

Á nos amours, vol.1 – Comment peut-on être français ?

« Les français et leur attachement
aux bises, quelle poisse ! »
Jean-Paul Nishi

La parution au mois de mars dernier du premier volume de Á nos amours, de Jean-Paul Nishi est intéressante à plus d’un titre. Ce manga, en partie autobiographique, nous dévoile quelques morceaux de la vie de Jean-Paul Nishi notamment dans son rapport avec la France, symbolisée par le titre de cette série rafraîchissante.

Continuer la lecture de Á nos amours, vol.1 – Comment peut-on être français ?

Gekiga Fanatics – L’invention du gekiga

Paru au Japon entre la fin des années 1970 et le début des années 1980, la dizaine d’épisodes composant Gekiga Fanatics est arrivée en 2013 en France aux éditions du Lézard Noir. En nous plongeant dans le Japon des années 1950, Masahiko Matsumoto revient sur un moment important de la bande dessinée japonaise avec la naissance du gekiga. Mais pas seulement : au fil des pages ce sont aussi des récits de vie qui se déploient car la création d’un genre ne tombe pas du ciel mais s’enracine dans des personnes, des liens, des rencontres et un contexte particulier qui seront donnés à voir dans les lignes qui suivent.

Continuer la lecture de Gekiga Fanatics – L’invention du gekiga