La fabrique des corps – Réparer et augmenter les vivants ?

« On peut affirmer que les squelettes retrouvés
ont été amputés, car les os tranchés présentent
des sections trop nettes pour être le fruit d’un
accident. C’est jamais très net, un bras boulotté
par un smilodon. »
Ambroise Paré

Second titre la collection Octopus, La fabrique des corps de Héloïse Chochois nous propose un parcours qui permet d’explorer l’univers des amputations en plus de consacrer des développements aux prothèses utilisées pour remplacer le ou les membres perdus. Des thèmes on ne peut plus actuels mis en bande dessinée pour un résultat qui mérite qu’on s’y attarde.

Continuer la lecture de La fabrique des corps – Réparer et augmenter les vivants ?

Gekiga Fanatics – L’invention du gekiga

Paru au Japon entre la fin des années 1970 et le début des années 1980, la dizaine d’épisodes composant Gekiga Fanatics est arrivée en 2013 en France aux éditions du Lézard Noir. En nous plongeant dans le Japon des années 1950, Masahiko Matsumoto revient sur un moment important de la bande dessinée japonaise avec la naissance du gekiga. Mais pas seulement : au fil des pages ce sont aussi des récits de vie qui se déploient car la création d’un genre ne tombe pas du ciel mais s’enracine dans des personnes, des liens, des rencontres et un contexte particulier qui seront donnés à voir dans les lignes qui suivent.

Continuer la lecture de Gekiga Fanatics – L’invention du gekiga

Le Maître d’armes – Fahrenheit – 451

« Nous avons toujours fait nos prières dans
un langage entendu de tous, au lieu que dans
l’Église romaine ils font toutes les leurs dans
une langue qu’on n’entend pas. L’usage du
langage inconnu à l’église sert à tenir les
populations dans l’ignorance, afin qu’elles se
laissent conduire sans contredire et par cet
artifice le clergé veut se rendre vénérable
comme ayant seul communication avec Dieu »

Ce propos que Pierre Lezan livre à ses enfants en 1700(1), alors qu’il a dû abjurer la religion réformée quinze ans plus tôt, ne peut qu’interpeller le lecteur du Maître d’armes de Xavier Dorison (scénario) et Joël Parnotte (dessins et couleurs). Si le récit de la bande dessinée se déroule dans la première moitié du XVIe siècle, la question du langage pour accéder au savoir y est fortement présente, si bien que le propos de Pierre Lezan se retrouve dans la bouche des personnages comme nous allons le voir ci-dessous.

Continuer la lecture de Le Maître d’armes – Fahrenheit – 451

Fossiles de Rêves – Rêver éveillé

La collection Pika Graphic continue de grandir ! Il avait été question de Ghostface en novembre dernier sur ce blog, il sera question aujourd’hui d’un recueil d’histoires courtes par Satoshi Kon, paru début février sous le titre Fossiles de Rêves (Yume no Kaseki). L’occasion d’en apprendre davantage sur un auteur disparu trop tôt et qui a sévi tant du côté de l’animation (Millenium Actress, Paprika, Paranoia Agent, Perfect Blue, Tokyo Godfathers) que du manga (Kaikisen, Opus, Seraphim).

Continuer la lecture de Fossiles de Rêves – Rêver éveillé

Old Man Logan – No Country for Old Men

« Le passé ne fait mal que si
on le laisse nous rattraper. »
Logan

La sortie du film Logan mercredi prochain fournit un bon prétexte pour parler d’un comics qui inspire un peu (?) le nouvel opus des aventures de Hugh Jackman dans l’univers des mutants : Old Man Logan, paru en 2011 chez Panini Comics. Embarquez dans le Spider-Buggy pour une virée dans des États-Unis post-apocalyptique, où les super-vilains ont pris le pouvoir, les mutants devenant un vestige du passé.

Continuer la lecture de Old Man Logan – No Country for Old Men

Marco Polo : La route de la soie

« Á quoi bon faire quoi que ce soit dans
ce monde si on ne peut pas en parler ? »
(Marco Polo)

Paru à la mi-décembre chez Urban China, Marco Polo : La route de la soie de Marco Tabilio nous propose, en un peu moins de 200 pages, une adaptation d’Il Millione (le Livre des Merveilles ou Le Devisement du monde). Plus précisément, nous nous concentrons sur le voyage effectué par Marco, Nicolo et Matteo Polo (ses père et oncle, qui avaient déjà effectué un voyage en Chine) en direction de l’empire chinois ainsi que leur séjour là-bas. Un périple qui s’étend de 1271 à 1295 !

Continuer la lecture de Marco Polo : La route de la soie

Emerald – Le joyau de la couronne ?

Après nous avoir fait voyager dans l’URSS du petit père des peuples (Snegurochka) puis offert un menu découverte (Halcyon Lunch), le troisième acte des aventures de Hiroaki Samura chez Casterman en 2016 a pour nom Emerald. Emerald et autres récits, si on veut être précis. Par rapport aux deux autres œuvres précitées, celle-ci rassemble plusieurs récits, parus entre 2004 et 2009 sur l’archipel. Hiroaki Samura nous offre d’ailleurs, en fin de volume, un petit commentaire pour chacune de ses réalisations (où l’on apprendra qu’à une époque il postait six dessins par jour sur la communauté Jojo’s Bizarre Adventure de Mixi).

Continuer la lecture de Emerald – Le joyau de la couronne ?