Innocent Rouge, vol.1 – La Révolution tranquille

La famille Sanson est de retour ! Après les 9 volumes de Innocent sa suite directe, Innocent Rouge, débute. Shin’ichi Sakamoto continue de puiser dans la vie de Charles-Henri Sanson pour nous offrir un manga historique de toute beauté, qui n’hésite pas à remplir les trous laissés par les historiens (à l’instar du manga Pline). Aussi le mangaka s’approprie-t-il le récit historique pour en faire le sien, lui donner sa couleur, le rouge bien sûr, et ses multiplies significations. Retour ci-dessous sur un premier tome qui nous rappelle, s’il en était besoin, à quel point le manga de Shin’ichi Sakamoto fait partie de ceux à lire.

Continuer la lecture de Innocent Rouge, vol.1 – La Révolution tranquille

Á nos amours, vol.1 – Comment peut-on être français ?

« Les français et leur attachement
aux bises, quelle poisse ! »
Jean-Paul Nishi

La parution au mois de mars dernier du premier volume de Á nos amours, de Jean-Paul Nishi est intéressante à plus d’un titre. Ce manga, en partie autobiographique, nous dévoile quelques morceaux de la vie de Jean-Paul Nishi notamment dans son rapport avec la France, symbolisée par le titre de cette série rafraîchissante.

Continuer la lecture de Á nos amours, vol.1 – Comment peut-on être français ?

Le Troisième Gédéon, vol.1 –Le souffle de la Révolution…

« Je vous montrerai […] qu’on peut changer
cet enfer en paradis où les familles pourront
vivre avec le sourire. »
Gédéon Aymé

Comme nous le rappellent les titres présentés à la fin du tome, Taro Nogizaka n’est pas un inconnu chez Glénat : La Tour Fantôme, Team Medical Dragon sont aussi de son fait. Avec Le Troisième Gédéon, le mangaka aborde un tout nouveau sujet : la Révolution Française et l’opposition entre deux manières de faire pour changer le cours de l’histoire. Si les hommes et les femmes veulent instaurer le paradis sur Terre, le résultat peut-il être différent de l’Enfer ? Vous avez le temps de cet avis pour répondre.

Continuer la lecture de Le Troisième Gédéon, vol.1 –Le souffle de la Révolution…

Le Maître d’armes – Fahrenheit – 451

« Nous avons toujours fait nos prières dans
un langage entendu de tous, au lieu que dans
l’Église romaine ils font toutes les leurs dans
une langue qu’on n’entend pas. L’usage du
langage inconnu à l’église sert à tenir les
populations dans l’ignorance, afin qu’elles se
laissent conduire sans contredire et par cet
artifice le clergé veut se rendre vénérable
comme ayant seul communication avec Dieu »

Ce propos que Pierre Lezan livre à ses enfants en 1700(1), alors qu’il a dû abjurer la religion réformée quinze ans plus tôt, ne peut qu’interpeller le lecteur du Maître d’armes de Xavier Dorison (scénario) et Joël Parnotte (dessins et couleurs). Si le récit de la bande dessinée se déroule dans la première moitié du XVIe siècle, la question du langage pour accéder au savoir y est fortement présente, si bien que le propos de Pierre Lezan se retrouve dans la bouche des personnages comme nous allons le voir ci-dessous.

Continuer la lecture de Le Maître d’armes – Fahrenheit – 451

Marie-Antoinette vue par Fuyumi Soryo

La semaine précédant la parution du manga de Fuyumi Soryo, Marie-Antoinette – La jeunesse d’une reine a été marquée par différents messages sur la page Facebook de Glénat Manga, dont le dernier en date s’adresse directement à nous :

« Qu’est-ce qui vous attire le plus dans le manga Marie-Antoinette, la jeunesse d’une reine ?
Le dessin et ses pages couleurs délicates et pastel ?
L’Histoire, retracée avec rigueur ?
… Dites-nous tout ! »

Ma réponse réside dans les lignes qui suivent…

Continuer la lecture de Marie-Antoinette vue par Fuyumi Soryo