Mini-revues – Tokyo Alien Bros 2, Tokyo Kaido 3, Je suis Shingo 2

« Je sais pas trop ce que ça veut dire,
être amoureux… mais ça fait mal,
quand quelqu’un nous oublie. »
Natsutarô

Pour cette fois, afin de varier les plaisirs, ce sont trois courtes revues qui sont au programme de cet article, toutes se référant à des ouvrages parus récemment chez le Lézard Noir et qui partage un point commun : la place accordée, à des degrés divers, à l’amour.

Continuer la lecture de Mini-revues – Tokyo Alien Bros 2, Tokyo Kaido 3, Je suis Shingo 2

La Cantine de minuit, vol.1-2 – Vous ne viendrez pas chez lui par hasard

« Plutôt que les gens qui dévoilent tout
d’eux-mêmes et sont faciles à comprendre,
je préfère ceux qui ont une petite part
d’ombre et de mystère. »

Adaptée en série live sous le titre Midnight Diner : Tokyo Stories, La Cantine de minuit de Yarô Abe est arrivée dans le catalogue du Lézard Noir cette année. Deux volumes sont disponibles pour le moment, qui nous proposent différentes histoires courtes gravitant autour d’un même lieu : un restaurant tokyoïte ouvert la nuit.

Continuer la lecture de La Cantine de minuit, vol.1-2 – Vous ne viendrez pas chez lui par hasard

Je suis Shingo, vol.1 – Le Prométhée moderne ?

« Je ne sais pas pourquoi… Je ne connaissais
pourtant que ton nom… En marchant je me
suis rendu compte que mes pas me portaient ici. »
Marine

Adapté au Japon en comédie musicale, le manga Je suis Shingo, de Kazuo Umezz, nous emmène à la découverte d’un robot narrateur qui développe peu à peu, grâce à deux enfants, sa conscience. Deux enfants du nom de Satoru et Marine qui constituent la deuxième face de cette série, qui fait la part belle à l’enfance, l’école, le sentiment amoureux et ses ennemis.

Continuer la lecture de Je suis Shingo, vol.1 – Le Prométhée moderne ?

Tokyo Alien Bros, vol.1 – Space Invaders

« Une invasion n’est en somme qu’un transfert de
pouvoir. Le véritable changement, c’est celui qui
se produit à l’insu de tous, aussi imperceptible que
le mouvement de la petite aiguille d’une horloge. »
Natsutarô Tanaka

Première série de Keigo Shinzo à être disponible en français (si je ne me trompe pas) Tokyo Alien Bros nous propose de suivre le quotidien de deux frères arrivés récemment au Japon. Le petit frère, Fuyunosuke Tanaka est étudiant en plus d’avoir un joli coup droit au badminton. Le grand, Natsutarô est un détective privé « pas encore tout à fait au point ». Ils vivent ensemble, avec des animaux de compagnie. Rien de bien surprenant ? J’ai oublié un détail : ce sont des extraterrestres !

Continuer la lecture de Tokyo Alien Bros, vol.1 – Space Invaders

Tokyo Kaido, vol.2 – Pour vivre heureux…

« […] ce qu’il te manque, c’est la capacité à faire
confiance aux autres. Tu  crois que tout le monde
est égocentrique, menteur et inutile, comme toi.
Tu ne te dis jamais que si ça se trouve, tu es le
seul à être comme ça ? »
Bibi à Hashi

Après avoir vu un film réussi, lu un bon livre, l’hésitation se fait parfois jour quand une suite est arrive : sera-t-elle aussi bien qu’espérée ? Aussi bien que l’œuvre précédente ? Il en va de même dans le monde du manga non seulement lorsqu’un auteur démarre une nouvelle série mais aussi lorsque l’on suit une série et que le premier tome nous a fait forte impression, ce qui est le cas de Tokyo Kaido.

Continuer la lecture de Tokyo Kaido, vol.2 – Pour vivre heureux…

Gekiga Fanatics – L’invention du gekiga

Paru au Japon entre la fin des années 1970 et le début des années 1980, la dizaine d’épisodes composant Gekiga Fanatics est arrivée en 2013 en France aux éditions du Lézard Noir. En nous plongeant dans le Japon des années 1950, Masahiko Matsumoto revient sur un moment important de la bande dessinée japonaise avec la naissance du gekiga. Mais pas seulement : au fil des pages ce sont aussi des récits de vie qui se déploient car la création d’un genre ne tombe pas du ciel mais s’enracine dans des personnes, des liens, des rencontres et un contexte particulier qui seront donnés à voir dans les lignes qui suivent.

Continuer la lecture de Gekiga Fanatics – L’invention du gekiga

Tokyo Kaido, vol.1 – Les enfants perdus de Minetaro Mochizuki

« Ouais, j’ai envie de mourir et en même
temps je ne veux surtout pas mourir…
c’est ça qui est dur… »
Hashi

« On est tous dépendants à quelque
chose,
que ce soit de l’amour-propre
ou le désir de
se faire remarquer… »
Kenichiro Tamaki

Á quoi tient l’intérêt pour une œuvre ? Parfois il suffit de quelques instants pour avoir envie d’en lire une. Le temps d’un trailer, comme celui de Tokyo Kaido. Cette impression d’avoir une série double, qui nous ouvre sur plusieurs niveaux de lecture et de ressenti m’a frappé dès le visionnage. Elle ne s’est pas dissipée après lecture comme les lignes qui suivent tentent de l’expliquer. Il pourrait bien s’agir d’une des (voire de la) séries de l’année.

Continuer la lecture de Tokyo Kaido, vol.1 – Les enfants perdus de Minetaro Mochizuki